BEETHOVEN Johann van (1739-1792)

Johann van Beethoven (1739-1792)

Johann van Beethoven, père du compositeur, naît à Bonn le 14 novembre 1740. Il est le dernier des trois enfants de Louis van Beethoven, musicien installé à Bonn depuis 1732. A 12 ans, il débute comme soprano à la chapelle électorale tandis que son père lui enseigne le clavier, ainsi que le chant. Il suit les pas de son père et devient musicien professionnel. En 1756, il est ténor dans le choeur électoral. Même s'il reste un musicien sans réel talent, il est à ses début, selon certains témoins, un professeur apprécié de ses élèves dont il reçoit de nombreuses gratifications. D'après Gottfried Fischer, "il s'acquittait ponctuellement de ses obligations, il donnait des leçons de piano et de chant aux fils et aux filles des ambassadeurs de France, d'Angleterre et de l'Empire en poste ici et aux gentilshommes et aux demoiselles de l'aristocratie locale ainsi qu'aux bourgeois aisés; il avait plus souvent à faire qu'il ne le pouvait."

Il rencontre Maria-Madgelena Keverich, originaire de Ehrenbreitstein, qu'il épouse en 1767. Le couple a sept enfants dont trois seulement parviendront jusqu'à l'âge adulte. Sa personnalité complexée, en partie dûe au poids de l'autorité paternelle, l'isole dans l'alcool. Devenant instable et agressif, il peut faire preuve de violence envers ses proches. C'est lui qui enseigne la musique à Ludwig dès son plus jeune âge. Père assez sévère, il veut faire de son fils un jeune prodige à l'égal de Mozart. La mort de sa femme en juillet 1787 ne fera qu'aggraver son état. Les ravages de l'alcool qui usèrent sa voix, ainsi que son comportement déplacé font qu'il est démis de ses fonctions en 1789. Il décède en décembre 1792, un mois après le départ de son fils aîné à Vienne.