CLEMENTI, Muzio (1752-1832)

Muzio Clementi (1752-1832)

Muzio Clementi naît à Rome le 24 janvier 1752. Enfant prodige, il devient titulaire d'un poste d'organiste à seulement 9 ans. Repéré par Lord Peter Beckford, ce dernier lui propose de venir en Angleterre comme maître de musique. Clementi y reste 7 ans et approfondie sa technique pianistique. Il s'installe ensuite à Londres et fait ses premiers pas de compositeurs. En tant qu'interprète, il effectue une première tournée européenne. Clementi se fait rapidement connaître comme l'un des plus brillants pianistes de l'époque.  Un célèbre duel l'oppose à Mozart qui aura par la suite un jugement cruel sur son confrère ("Il ne vaut pas un Kreutzer quant au goût et à la sensibilité – en clair, c'est une vraie mécanique").

Il revient à Londres en 1785 pour s'y établir définitivement. Devenu un pédagogue renommé, il forme les meilleurs pianistes d'Europe parmi Field, Cramer, Moscheles ou encore Kalkbrenner. Par ailleurs éditeur, il entreprend également la fabrication de pianos. En 1805, plusieurs voyages le conduisent en Russie puis à Vienne où il rencontre Beethoven qui a subi l'influence de sa musique pour piano. Les deux hommes s'entendent pour diffuser la musique du compositeur viennois en Angleterre grâce à des contrats d'exclusivité.

En 1810, Clementi met un terme à sa carrière d'interprète pour se consacrer uniquement à la composition. A partir de 1830, il finit ses jours près de Lichfield à Evesham où il meurt le 10 mars 1832 à l'âge de 80 ans. Compositeur prolixe, il reste aujourd'hui célèbre pour ses nombreuses sonates pour piano (plus d'une centaine) et sa méthode Gradus ad Parnassum.